ACTUALITES

Grâce à la pugnacité du SNICS-FSU, la politique éducative sociale et de santé et le personnel infirmier restent uniquement sous la gouvernance et la responsabilité du ministère de l'Education nationale,

EXIT LE SERVICE DE MEDECINE DE PREVENTION EN INTERMINISTERIEL

Grâce à la ténacité et à l’argumentaire du SNICS-FSU,

EXIT LE SERVICE DE SANTE SCOLAIRE SOUS FORME D'UNE EQUIPE PLURI PROFESSIONNELLE PLACEE SOUS L'AUTORITE MEDICALE

Les attaques contre la profession viennent de toutes parts. La loi pour une école de la confiance, la loi de transformation de notre système de santé et bien sur la loi de transformation de la fonction publique impactent gravement l’avenir des fonctionnaires et des infirmier.e.s de l’éducation nationale.

18 mai : manifestation nationale à Paris pour le service public d'éducation et ses personnels : FSU

Partout en France, depuis de nombreux mois, les actions locales se multiplient, démontrant l’ancrage et la vigueur de la mobilisation de tous les personnels contre les réformes : loi sur l’école de la confiance, lycée Blanquer, enseignement professionnel et Fonction publique. Pour la FSU, il est temps de montrer que le gouvernement ne peut pas poursuivre sa politique de destruction de l’Éducation nationale.

En 2018, 10835 infirmiers ont été victimes d’agressions verbales et/ou physiques, selon l’Observatoire national des violences en santé (ONVS). A noter que 87% de la profession est féminine. Dans son rapport 2014, l’ONVS avait comptabilisé 15 infirmiers agressés chaque jour : 4 ans après, ce nombre a doublé !

Parce que l'égalité républicaine est fondamentale, sa mise en oeuvre est le défi quotidien des fonctionnaires.